Des sourires. Des rires aussi. Surtout une complicité entre les Mentonnais et leur Maire qui a évoqué devant un public nombreux les projets en cours ou futurs, pensés pour tous les âges. Et ce, sans augmentation d’impôts !

Vendredi 19 janvier, les sourires pouvaient se lire sur les visages des quelque 1 800 personnes ayant rempli à ras bord le palais de l’Europe. Toutes venues écouter le Maire de Menton présenter ses vœux à la population, dans une ambiance chaleureuse. Une cérémonie ponctuée, aussi, d’éclats de rire notamment lorsque Jean-Claude Guibal avertit l’auditoire que son discours risquait « d’être un peu long. » Forcément, puisque ce temps fort de l’année permet d’évoquer en détail les réalisations comme les projets. Et ils sont nombreux.

Aimer la France

Auparavant, le premier magistrat avait salué le public et les personnalités présentes, parmi lesquelles Colette Giudicelli, Sénateur et conseiller départemental, ainsi que les maires des communes de la CARF. Puis, avant d’égrainer en un peu plus d’une heure les sujets qui concernent notre territoire, il n’en a pas oublié l’actualité nationale qu’il analyse toujours avec acuité. Plaçant l’intérêt et l’amour de la France au-dessus de tout. « En juin dernier, j’ai choisi Menton sans la moindre hésitation parce que je préfère un petit exécutif à un grand délibératif. Cela permet d’éprouver que ce que l’on fait est utile aux autres. Mais ne croyez pas pour autant que je me désintéresse de l’avenir de notre pays, car je suis profondément patriote. » En effet, qu’il s’agisse de sécurité, d’économie, de santé, des classes moyennes ou encore des retraites, Jean-Claude Guibal a exprimé sa position, ses réserves et ses attentes. Vint alors pour lui le moment de consacrer l’essentiel de sa parole à Menton, après avoir redit son souhait de se représenter en 2020, « avec la même passion et la même énergie qu’aujourd’hui ».

PLU, Sablettes, jeunesse

Concédant d’abord que « les transferts de compétence à la CARF (tourisme, eau et assainissement, ndlr) et les réorganisations de services en conséquence ont occupé une partie significative d’une année de travail 2017 lourde et dense », le Maire a développé ensuite les grands axes de la politique municipale. Du Plan local d’urbanisme, le PLU (pour lequel un avis favorable a été rendu et qui sera adopté en conseil municipal), aux travaux (marqués, outre l’achèvement prochain de l’esplanade des Sablettes, par la requalification du quai Bonaparte ou la restauration du patrimoine qui se poursuit), la liste fut aussi longue que passionnante.

Logements sociaux et pour actifs, hôtels, parkings (dont celui souterrain à la gare), nouvelles crèches, déménagement des associations des voûtes aux « Lavandières », écoquartier, résidences Seniors et pour étudiants, modernisation du territoire, fibre optique et numérique, vidéoprotection étendue, IRM à l’hôpital, services à la population… Rien de tout ce que les Mentonnais ont à savoir de leur Ville ne fut oublié !

Mention spéciale pour la jeunesse, à laquelle Jean- Claude Guibal a dédié une part importante de son intervention. Tant en termes d’emploi que de loisirs avec de multiples actions prévues ou déjà initiées.

Des actions, dans ce domaine comme dans d’autres, rendues possibles par une gestion saine des finances communales. Qui permettra, malgré la baisse continue des dotations de l’État, de poursuivre l’ambitieux projet de Ville sans augmenter les impôts.

Une vraie bonne nouvelle pour commencer l’année ! Retrouvez le discours de Jean-Claude Guibal dans le prochain Pour Menton Magazine.