Jean-Baptiste Rachou-Peraldi, directeur de l’agence de Nice BNP Paribas immobilier résidentiel, Renaud D’Hauteserre, architecte, Olivier Bokobza, directeur général de BNP Paribas immobilier résidentiel, et Jean-Claude Guibal, Maire de Menton, le 13 juin, lors de la pose de la première pierre de l’Intemporel.

À la rentrée, les locataires des logements sociaux investiront Les Faunes. Parallèlement, la liste des futurs occupants de la villa Mireïo (100 % social) s’allonge. Tandis que route du Val de Gorbio, la première pierre de L’Intemporel vient d’être posée.

Jeudi 13 juin, route du Val de Gorbio, il flotte comme un petit air de satisfaction. En effet, Jean-Claude Guibal, Maire de Menton, et les représentants de BNP Paribas immobilier résidentiel (promoteur du projet qui sera livré au mois de décembre 2020) posent la première pierre de la future résidence dénommée L’Intemporel.

Située 58 route du Val de Gorbio, la résidence L’Intemporel sera livrée au mois de décembre 2020. Elle comprendra trois bâtiments et sera dotée d’une architecture contemporaine, d’une toiture en tuile et d’espaces végétalisés.

Elle comprendra trois bâtiments, un parking souterrain commun de 115 places, 93 appartements dont 28 logements locatifs sociaux gérés par le bailleur social Habitat 06 et 19 en accession à la propriété aidée.

Elle sera dotée d’une architecture contemporaine, à la fois sobre et élégante, d’une toiture en tuile, de façades au ton très clair et d’espaces végétalisés. Cette architecture respecte la volonté municipale d’édifier de manière à ce que les bâtiments se fondent dans le paysage. Elle respecte également le patrimoine communal puisque le projet intègre le mur existant qui borde le terrain.

« Il eut été dommage d’abattre ce mur en pierre de La Turbie d’autant que la carrière n’existe plus, déclare Jean-Claude Guibal lors de la cérémonie. Par ailleurs, je remercie BNP Paribas de nous avoir cédé près de quatre hectares pour un euro symbolique. Ce site exceptionnel va permettre à la Ville d’y implanter une citronneraie qui sera gérée par le service des Parcs et jardins. »

Contrat de mixité sociale

En 2016, la Ville et la préfecture des Alpes-Maritimes ont signé un contrat de mixité sociale ainsi que la mise en place d’un plan triennal 2016-2019 qui établit la construction de 270 logements locatifs sociaux.

Car si la construction de logements est une exigence nationale, la question demeure problématique à Menton puisque les Alpes, tombant dans la mer, ne laissent qu’une étroite bande littorale à l’urbanisation.

Sans oublier les contraintes géographiques du territoire et celles du faible foncier constructible qui se traduisent par des prix inaccessibles. Ainsi, chaque année, par le biais de nouvelles constructions, voire celui de la réhabilitation de l’habitat, la commune se dote de logements locatifs sociaux supplémentaires pour les demandeurs inscrits sur les listes de la ville.

Logement locatif social

Rappelons que pour obtenir un logement locatif social (LLS), il faut contacter le service Logement du Centre communal d’action sociale (CCAS).

Celui-ci gère l’enregistrement de la première immatriculation, le renouvellement annuel du dossier ainsi que la préparation des dossiers présentés aux commissions d’attribution de logement. Lors de ces commissions sont présents : les bailleurs sociaux, la Caisse d’allocation familiale (CAF), l’Amicale des locataires, la préfecture (loi Dalo), le Département, la Région ainsi que des administrateurs des CCAS.

Concernant les dossiers mentonnais, ceux-ci sont présentés et défendus par Colette Giudicelli, administrateur au titre de personne qualifiée du CCAS de la Ville de Menton.

La loi SRU

Lors de chaque opération immobilière, selon la loi relative à la Solidarité et au renouvellement urbain (SRU), 25 % de logements sont attribués à l’État. Par voie de conséquence, seuls 30 % reviennent à la Ville de Menton.

Ce qui explique le soutien actif de la Communauté de la Riviera française (CARF) qui, depuis 2009, accompagne la commune en participant au financement de ses projets. Parallèlement, la Ville accorde la garantie d’emprunt au bailleur social à la Caisse des dépôts et consignations.

En contrepartie, celui-ci lui réserve un certain nombre de logements. Quant au délai, il faut compter en moyenne quatre ans entre le foncier maîtrisé et la livraison de l’opération.

Accession à la propriété aidée

Vous êtes locataire depuis deux ans et souhaitez acquérir un appartement ? Adressez-vous au service Urbanisme qui soutient le dispositif Accession à la propriété aidée (APA). Ce partenariat entre une collectivité et un promoteur permet la vente d’une partie des logements à prix réduit.

Grâce à cette convention, la Ville de Menton propose aux primo-accédants des appartements neufs à un prix inférieur à celui du marché immobilier local. Sachant qu’un primo-accédant est un ménage (ou une personne) éligible au prêt à taux zéro et qui n’est plus propriétaire de sa résidence principale depuis au moins deux ans.

Service Logement 04 92 10 50 77
Service Urbanisme 04 92 10 51 38

Constructions en cours