Il reste encore quelques jours pour admirer de magnifiques mangeoires présentées dans la salle du Lanternier située sous la basilique.

Pour y accéder, il suffit d’emprunter l’escalier de la place Honoré II qui elle-même accueille l’une des trois crèches installées par la Ville dans des lieux publics ; les deux autres étant disposées place Ardoïno et place Koenig.

Dans la salle du Lanternier (constituée en réalité de trois pièces), le visiteur peut y contempler 85 crèches imaginées et réalisées par plusieurs associations et quelques enfants.

Traditionnelles ou novatrices, toutes sont uniques car confectionnées avec amour, patience et imagination bien sûr ! Au milieu de toutes ces belles réalisations, citons la superbe crèche monumentale qui fut conçue en 1953 par Jacqueline Verdini, artiste peintre et adjointe à la culture de 1989 à 1995, sur une idée de Louis Moreno, alors président du syndicat d’initiative.

Dévoilée au public place aux Herbes, celle qui aujourd’hui porte le nom de « crèche mentonnaise du Lanternier » a été inaugurée le 24 décembre 1953 par René Coty, Président de la république, – alors en vacances à la villa Maria Serena – et Francis Palmero, Maire de Menton. Hommage aux anciens Lors de sa création, cette mangeoire monumentale répondait aux désirs des Mentonnais d’honorer leurs anciens.

En effet, composée de santons traditionnels habillés de tissu provençal et animés par un mécanisme propre à chacun ainsi que de santons en terre cuite façonnés et peints à la main, elle met en scène des portraits de fidèles Mentonnais ayant eu une action politique, sociale ou artistique de 1880 jusqu’au milieu du XXe siècle : u ciapacan (l’attrape-chien), Laurencina (la chapelière de la rue Trenca), Jouan ou barila (le tonnelier Jean Sicardi), Fifine la Française (la marchande de poissons madame Marzé), d’Adhémar de Lantagnac (comte, ancien médecin et membre de la famille du gouverneur de Menton) ou encore Tounin carabina (Antoine Verdini, le père de l’artiste).

Tous ces personnages eurent tellement de succès auprès d’admirateurs enthousiastes, tels que Jean Cocteau et Marie Mauron, qu’il fut décidé de les mettre en valeur dans un décor adapté. Grâce à la participation des menuisiers, des électriciens et des ferronniers de la Ville, de Dominique Texeire pour les vitraux, de Christine Neuville pour le modelage des collines en plâtre et de Jacqueline Verdini pour la conception et la réalisation, la crèche monumentale de la place aux Herbes est aujourd’hui devenue la « crèche mentonnaise du Lanternier ».

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, après avoir été inaugurée par le Maire Jean-Claude Guibal en 1992, cette superbe mise en scène conte encore et toujours un pan de l’histoire mentonnaise tout en faisant rêver les tout-petits comme les plus grands !

Entrée libre jusqu’au 7 janvier inclus. Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h