AGENCE DE MENTON LA FETE DE LA SAINT MICHEL FETEE A MENTON ENTRE LA MESSE A LA BASILIQUE ET LA PROCESSION EN VILLE DU SAINT PORTE PAR LES MARINS

Chaque année, le dernier dimanche de septembre, est un temps fort pour Menton. La fête patronale de la Saint-Michel rassemble toute la population autour d’un beau moment de tradition.

Particulièrement vénéré en Provence, ainsi que dans le diocèse de Vintimille dont faisait partie Menton, saint Michel – avec saint Pierre – est l’un des saints patrons de notre ville. Preuve en est, au XIIe siècle, le placement sous le vocable de l’archange d’une première église à Menton.

Cette église a, depuis, laissé place à la basilique dominée par son célèbre Campanin. Archange – le nom signifie « qui est comme dieu » -, saint Michel n’est pas un protecteur comme les autres : liturgie oblige, il est considéré comme étant le plus puissant et le plus beau de tous les anges du ciel. N’est-ce pas lui qui terrassa Lucifer de sa lance lors de la rébellion des anges déchus ?

Autant vous dire que, pour beaucoup, la cité est depuis des siècles placée entre de bonnes mains !

Un grand déjeuner

Raison de plus, donc, pour fêter chaque dernier dimanche de septembre la Saint- Michel. Cette année, la journée de festivités débute en la basilique Saint-Michel Archange par la messe solennelle célébrée par le père Philippe Guglielmi à laquelle participent la musique de La Garde, la chorale des Anciens de La Garde, La Mentonnaise et des collégiens de la Villa Blanche.

Nouveauté et parce qu’il rassemble au-delà des frontières et de la mer Méditerranée, le saint protecteur de Menton est accompagné lors de la procession par le saint Michel de Mers-el-Kébir, .

Tous deux devraient se diriger en direction de la place Fontana, via le quai Bonaparte, puis vers l’esplanade Francis-Palmero où chacun peut profiter des animations musicales. Comme le veut la tradition, un grand déjeuner de Saint-Michel « veaux à la broche » est servi et suivi du concours de vins du Mentonnais.

À cette occasion, la Confrérie de l’étiquette annonce d’ores et déjà l’intronisation de nouveaux membres.

Dimanche 30 septembre

  • 10h – Messe solennelle
  • 11h30 – Départ de la procession
  • 12h15 – Esplanade Francis-Palmero Grand déjeuner uniquement sur réservation auprès de l’accueil de la mairie dès le 17 septembre

Renseignements au 04 92 10 20 32/20

M.S.

De Mers-el-Kébir à Menton !

Une nouvelle statue est présentée à Menton pour la Saint-Michel ?

Antoine Soccoïa : Pour bien comprendre l’épopée quelque peu fabuleuse de cette statue il faut remonter au début du XVIe siècle, en Italie sur l’île de Procida, proche de celle d’Ischia, dans le golfe de Naples.

Selon la légende, en 1535, face aux invasions des navires du corsaire Barberousse, les habitants de l’île ont prié tellement fort que l’archange saint Michel est apparu sur les remparts de la ville. Pris de peur, les barbaresques s’enfuient !

Depuis, chaque mois de mai, tous les habitants de l’île commémorent avec ferveur le miracle de leur délivrance.

Quel rapport entre Mers-el-Kébir et Procida ?

A. Soccoïa : Au cours des siècles derniers, des pêcheurs de Procida partent du golfe de Naples jusqu’aux côtes de l’Algérie où la majorité d’entre eux s’installent de manière permanente.

Avec l’enracinement de la communauté procidienne à Mers-el- Kebir notamment, le culte de saint Michel archange, saint patron de Procida, est instauré chaque dernier dimanche de septembre. En témoignage de leur reconnaissance envers l’archange, ces pêcheurs réalisent à Naples une copie de la statue de Procida en bois doré et argenté, haute de 1,40 m, qui est expédiée en Algérie dans les années 1880.

Suite à l’indépendance de l’Algérie, qu’en est-il de cette statue ?

A. Soccoïa : Quelques années plus tard, après l’abandon de la base militaire de Mers-el-Kébir, une dernière messe a lieu le dimanche 3 décembre 1967.

La statue de l’archange embarque sur le Sainte- Hélène pour quitter définitivement la terre d’Afrique pour La Ciotat où chaque année, pour perpétuer la tradition, la communauté de pêcheurs napolitains émigrés de la petite île de Procida se retrouve.

Dans quelques jours l’archange saint Michel de Mers-el-Kébir sera à Menton. Pouvez-vous nous en dire plus ?

A. Soccoïa : Avec les années qui passent, de nombreux Kébiriens ont quitté ce monde, dont le président de l’association Saint-Michel, Henri Mongrenier, mettant ainsi un terme aux rassemblements de La Ciotat.

Une page se tourne et il fallait trouver un lieu d’accueil digne de ce nom à la statue, comme Menton. J’ai donc pris contact avec notre Maire, Jean-Claude Guibal, qui a approuvé l’idée, défendant même cette cause auprès du père Guglielmi.

La statue de l’archange de Mers-el-Kébir arrivera donc dans notre cité le 25 septembre pour la procession du 30 septembre avec le saint Michel de Menton.

Propos recueillis par M.S.