Louis de Funès, Arletty, Marlon Brando, Nicole Kidman, Jean Dujardin… Depuis un siècle, Menton accueille les plus grandes stars du cinéma mondial. Comédies, blockbusters, séries télévisées, spots publicitaires… Notre ville cultive son image sur le grand écran comme dans la petite lucarne.Réalisateurs et producteurs, comment faire pour tourner dans les rues de Menton ? Menton Infos vous dit tout.

Au fil des années, notre ville est devenue un lieu de tournage incontournable pour les réalisateurs en quête de la luxuriance et des couleurs bleu et ocre du Sud.

Si vous êtes cinéphiles, vous avez sûrement repéré sur les écrans de votre télévision ou de votre cinéma, les ruelles de la vieille ville, les jardins Maria Serena et Serre de la Madone ou encore le poste frontière. Rien de plus normal !

Depuis le milieu du siècle dernier, Menton est une terre de prédilection pour tous les réalisateurs et producteurs de cinéma. Flash-back sur ces kilomètres et kilomètres de pellicules tournés ici.

Alors que le cinéma connaît son âge d’or, Arletty est l’une des premières actrices à débarquer à Menton.

En 1934, la « Madame Raymonde » de L’Hôtel du Nord joue dans Pension Mimosas, son dixième film, sous la direction de Jacques Feyder, aux côtés de Françoise Rosay. Une maison située au devant des jardins Biovès, ainsi que les abords de la piscine du nouveau casino municipal, accueillent l’équipe.

Michèle Morgan et Marlon Brando

Jusqu’au début des années 1960, peu de films sont tournés dans notre ville. Citons toutefois Le Secret du Florida avec Albert Préjean (1946) et Un Caprice de Caroline chérie avec Martine Carol (1953).

C’est ensuite que notre ville renoue avec les grands noms du cinéma : Rencontres (1961) permet à Michèle Morgan, Gabriele Ferzetti et Pierre Brasseur de fouler le sol du parvis de la basilique et de découvrir l’univers du Festival de musique.

Suivent Le Meurtrier (1962) avec Maurice Ronet, Marina Vlady et Robert Hossein, les productions hollywoodiennes Tendre est la Nuit (1961) de Henry King avec Jennifer Jones et Joan Fontaine, Les Séducteurs (1963) avec Marlon Brando et David Niven…

Et l’inénarrable Corniaud de Gérard Oury avec Bourvil et Louis de Funès.

Quel Mentonnais n’a pas un souvenir, une anecdote à raconter sur ce fameux tournage, en octobre 1964, au poste frontière du pont Saint-Louis. A chaque prise de vue, Gérard Oury était obligé de crier dans son hautparleur à l’adresse des badauds « S’il vous plaît ! Il est strictement interdit de rire ».

Louis de Funès et Sean Connery Louis de Funès revient en 1970 (Sur un Arbre perché) avec Géraldine Chaplin. « Le Grand Escogriffe », Yves Montand, promène sa fantaisie sur la route du bord de mer entre le port et la frontière (1976), tandis que Annie Girardot et Bibi Anderson y remettent L’Amour en Question (1978). Jacques Doillon tourne Un Sac de Billes (1975) sur les lieux réels cités dans le roman autobiographique de Joseph Joffo (quelques années avant la version de 2016 où Patrick Bruel, Elsa Zylberstein et Christian Clavier jouent à leur tour à Menton).

En 1975 encore, Miou-Miou et Julien Clerc tentent de vivre D’Amour et d’eau fraîche près du jardin de l’hôtel des Mouettes aujourd’hui disparu.

Durant l’automne 1982, James Bond, pour la dernière fois incarné par Sean Connery, traverse la vieille ville sur une moto et dévale les Rampes Saint-Michel pour échapper à ses poursuivants.

Quelques années plus tard, le film Max et Jérémie est tourné à Serre de la Madone avec Philippe Noiret et Christophe Lambert.

En 2000, La Chambre du Fils de Nanni Moretti trouve une conclusion pleine d’espoir sur la plage des Sablettes.

En 2001, Agnès Jaoui et Michel Serrault tournent à Maria Serena et sur le parvis Les 24 heures de la vie d’une femme. Citons encore Le Héros de Famille (2006) avec Catherine Deneuve ; Cloclo (2011) avec Jérémie Renier ; Grace de Monaco avec Nicole Kidman et Mobius avec Jean Dujardin et Cécile de France (2012) ; L’Homme qu’on aimait trop de Téchiné avec Catherine Deneuve et Guillaume Canet (2013) ; Le Transporteur : Héritage (2014) ; 50 Nuances plus sombres (2016)… et cette année une adaptation du manga Nicky Larson.

Citons encore quelques séries : Méditerranée (2000), Hercule Poirot (2005), Gomorra (2013), Section de recherches (2013), Le Passager (2013)…

Menton se distingue également comme cadre idéal pour le tournage de spots publicitaires, notamment ceux de L’Oreal, Peugeot, Adidas ou encore Spartoo.

Y. J-C