Parvis de la Basilique Saint-Michel Archange Concert de clôture du Festival de Musique de Menton Royal Northern Sinfonia Lars Vogt ? Piano et direction

Du 25 juillet au 13 août, Menton célèbre son 70e Festival de musique classique, l’un des plus prestigieux rendez-vous musical d’Europe. Une édition anniversaire qui s’ouvre devant une façade de la basilique Saint-Michel restaurée.

Du grand maître Jordi Savall au talentueux violoniste Renaud Capuçon, en passant par les plus grands interprètes du moment, l’événement accueille également la jeune génération montante et fait une large place au piano au féminin.« Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, pour fuir les cauchemars de ces années sombres, un rêve est né : faire renaître chaque été la beauté d’un monde sonore », confie Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du festival.

Durant l’été 1949, un jeune journaliste hongrois, André Böröcz, visite la Vieille-ville. Sa découverte du parvis Saint-Michel, de sa calade, de l’église et de la chapelle des Pénitents blancs est sublimée par une partita pour violon de Bach, diffusée d’une petite radio posée sur le rebord d’une fenêtre.

Le festival est né ainsi, porté par l’énergie d’un homme et l’enthousiasme d’une ville qui, au lendemain de la guerre, décide de rayonner à travers les arts. Certes, l’anecdote est connue mais, comme toutes les belles histoires, elle mérite d’être répétée, surtout l’année des 70 ans de l’un des plus anciens et des plus prestigieux festivals de musique classique d’Europe. « Il n’existe nulle part ailleurs lieu plus dépaysé, plus insolite, plus suspendu dans le vide, que ce Festival de Menton. Il charme tous les orchestres du monde » disait Jean Cocteau.

Tandis que la grande pianiste Marguerite Long soulignait : « Si le paysage peut être une source d’émotion musicale, aucun certes, n’est plus propice que ce vieux Menton dressé au faîte de l’antique rivage méditerranéen. Le souvenir de ces beaux soirs qui, chaque été, dans ce cadre unique, nous rassemblent sur le parvis Saint-Michel en une procession nocturne, silencieuse et recueillie, n’est-ce point là pour notre prochaine rencontre un gage d’espérance et de foi ? »

Cette année encore, les plus grands interprètes nous emmèneront très loin dans l’émotion et le ravissement. « Assister à un concert ici n’est pas seulement un spectacle, c’est une expérience humaine à part entière, que chacun vit sous le regard d’une majestueuse voûte étoilée », confie Jean-Claude Guibal, Maire de Menton.

Une ouverture exceptionnelle

Le grand Jordi Savall, à la tête du Concert des Nations, ouvrira cette 70e édition le 25 juillet avec un programme de musique baroque consacré aux Éléments. Ainsi, l’Eau, l’Air, la Terre, le Feu et même les tempêtes et les orages seront présents dans d’incroyables pages musicales de Vivaldi, Rameau, Marais et Telemann pour fêter l’événement.

D’autres artistes prestigieux se succèderont jusqu’au 13 août devant la façade de la basilique restaurée et ses couleurs d’origine : Emmanuel Pahud et des membres du Berliner Philharmoniker, Yuja Wang et Andreas Ottensamer, Patricia Petibon, Bertrand Chamayou, le quatuor à cordes Casals, Beatrice Rana, le quatuor Ebène, Boris Berezovsky, Fazil Say, Nicolas Altstaedt, l’orchestre Il Pomo d’oro, Renaud Capuçon et David Fray.

Par ailleurs, la musique résonnera aux quatre coins de la ville pour faire vivre les Mentonnais et les visiteurs à l’heure de l’événement.

Les artistes se produiront dans des lieux nouveaux : au palais de l’Europe à 18h et sur l’esplanade des Sablettes pour les concerts gratuits du festival off. Sans oublier les concerts des jeunes talents au square des États-Unis, les expositions, les visites guidées et la messe solennelle du festival, le dimanche 11 août, en la basilique Saint-Michel Archange.

INFOS PRATIQUES

Programme et billetterie en ligne sur www.festival-musique-menton.fr
Renseignements : Office de tourisme – 40 92 41 76 76