C’est la bonne nouvelle de l’été ! L’aménagement depuis la place Fontana jusqu’au square Victoria touchant à sa fin, la Ville a décidé de fixer son inauguration au dimanche 8 juillet à partir de 17h30.

Tous les Mentonnais sont naturellement invités à participer à cet événement historique. L’occasion de découvrir le paysage réinventé de ce lieu emblématique de Menton.

À chaque siècle son changement. À l’époque romantique, la création du port. Au XXe siècle, la construction du quai Bonaparte. En 2018, la modernité avec son parking « Vieille-ville Sablettes », sa promenade revêtue de pierre calcaire du Portugal et son selfie vidéo.

Mais malgré toutes ces évolutions, les Sablettes sont demeurées un lieu de vie où les Mentonnais, toutes générations confondues, aiment à se retrouver. D’où ce site de dix-sept-mille mètres carrés conçu par la Ville comme un espace de déambulation convivial, avec la ferme intention de ne pas défigurer le paysage depuis la place Fontana jusqu’au square Victoria, tout en réaffirmant le caractère portuaire du lieu.

Le Maire et les élus ont choisi d’inaugurer le site le 8 juillet afin que chacun puisse en profiter durant l’été.

Choix judicieux car impatiemment attendu, quoique toutes les installations ne soient pas encore finalisées. Qu’importe ! L’essentiel est de prendre possession des lieux sauf en ce qui concerne les vingt-cinq voûtes qui feront l’objet de travaux d’étanchéité lors de la requalification du quai Bonaparte prévue à l’automne.

Place Fontana

Si la pierre calcaire du Portugal vient de la même carrière que celle de l’esplanade, elle est en revanche de couleur jaune grisé pour rappeler les soubassements de la Vieille-ville.

La date d’achèvement de la pose du dallage est conditionnée par l’enlèvement des échafaudages liés à l’opération de mise en valeur du secteur sauvegardé (ravalement des façades, restauration et création de décors peints), elle-même liée à la météo…

Espace portuaire

Afin de créer un lieu entièrement dédié à la convivialité, à la promenade, à la quiétude, la Ville a décidé de mettre en zone piétonne le quai Gordon Bennett et le quai Eugénie.

De mémoire de Mentonnais, c’est ce qui s’appelle une révolution ! Mais une révolution majoritairement saluée par les pêcheurs, les plaisanciers et les professionnels installés sur la cale de halage. Pour ce faire, le portail d’accès aux aires publique et professionnelle sera déplacé quai Napoléon III tandis que la barrière d’accès pour les services de secours sera disposée au début du quai Gordon Bennett.

L’intérieur des aires va être modifié afin de permettre la circulation et le retournement, ainsi que le stationnement pour les pêcheurs, et le dépose-minute pour les plaisanciers.

Le stationnement du quai Napoléon III sera dévolu aux plaisanciers et quatre-vingt-dix places supplémentaires vont y être créées afin de compenser la perte des quelque soixante-cinq qu’offrait le quai Eugénie.

D’où l’achat d’un véhicule électrique de type Golfette (4 places avec benne) par la SPL « Ports de Menton » (gestionnaire des deux ports depuis le 1er janvier 2018) qui fonctionnera à l’année du lundi au dimanche grâce à deux agents (recrutement en cours). Le véhicule circulera bord à quai jusqu’au bout du quai Eugénie et pourra faire de la dépose-minute au début des pontons B, C et D.

Des postes d’amarrage pour les annexes des plaisanciers seront mis à disposition sur le quai Napoléon III, ainsi que de chaque côté du musoir (en face de la capitainerie) pour les chargements et déchargements volumineux et les manutentions des professionnels.

Du côté des pêcheurs

La première voûte du quai Gordon Bennett a été dédiée à la prud’homie qui offrira ainsi un point de vente visible puisqu’elle est située au bas de l’escalier reliant le quai Monléon au quai Gordon Bennett.

Des postes d’amarrage pour le débarquement et l’acheminement de la pêche du jour jusqu’à leur étal – disposé devant la voûte – leur seront réservés au niveau du ponton B. Les huit voûtes suivantes demeurent des restaurants, agrémentés chacun d’une pergola bioclimatique. Des points d’apports volontaires, du stationnement deux-roues, ainsi que des places de livraison, vont être créés sur le quai Napoléon III, juste avant la barrière du parking des plaisanciers.

Les poubelles d’entrée de ponton existantes ne bougeront pas et les agents du service Voirie, environnement, propreté et circulation (SVEPC) seront chargés de les ramasser en même temps que celles des plages. Quant au dallage qui a souffert durant le chantier, toutes les reprises seront faites avant la livraison du chantier.

Espace balnéaire

L’arrière-plage des Sablettes débute au bas de l’escalier « Namouna » et se prolonge jusqu’au bâtiment de Menton Plus. Le deck, spectaculaire avec ses dix mètres de largeur, longe la plage sur laquelle seront installées cinq douches (quatre jets).

Quatre fontaines à boire et douze pergolas éclairées sont implantées sur le deck, dont une sur deux possèdent un brumisateur et la Wifi en accès libre. Une fontaine sèche est installée du côté des escaliers du square Victoria, précédant ainsi l’espace sportif connecté et l’aire de jeux pour enfants (immense bateau pirate et mammifères qui seront livrés à l’automne).

Tandis que dans l’axe des rampes Saint-Michel, se tient une magnifique calade, réplique de celle du parvis de la basilique Saint- Michel. Côté détente, les promeneurs auront le choix entre des bancs classiques, des bains de soleil en bois exotique et des galets « pop » en résine polyester de couleur rouge, jaune et vert. Côté confort, la seconde voûte comprendra des sanitaires autonettoyants (H/F/handicapés), ainsi que des casiers de consigne.

L’attribution des autres voûtes est en cours d’étude. Côté végétation, la Ville a porté son choix sur soixante arbres remarquables qui, plantés sur l’ensemble du site, en feront une remarquable collection à ciel ouvert.

Enfin, côté sécurité, plusieurs caméras viendront compléter le dispositif déjà existant sur le port tandis que les agents de la police municipale et les services du port seront vigilants quant au respect des espaces et de la réglementation, telle que l’interdiction aux deux-roues motorisés.