hommage S Paty

À Menton, en ce lundi 2 novembre, la rentrée des classes dans les établissements scolaires n’a ressemblé à aucune autre.

Sous la joie de retrouver ses professeurs et ses camarades se cachait en effet l’appréhension d’une matinée inédite en raison de la minute de silence nationale destinée à saluer la mémoire de ce professeur d’histoire-géographie assassiné pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.
Décapité pour avoir fait le métier qu’il avait choisi et dont il était fier. Tout au long de la matinée, les enseignants ont pris le temps de parler à leurs élèves, de les écouter avant de leur répondre de manière appropriée.

« Jusqu’à aller chercher la définition du mot idéologie dans le dictionnaire, confie Céline Bentz, directrice et enseignante d’une classe de CM1-CM2 à l’école élémentaire Saint-Exupéry. Ce moment de partage a également permis de revenir sur la définition de l’école en tant que lieu d’enseignement laïc où l’on apprend à devenir un citoyen, à développer son esprit critique et à comprendre la liberté d’expression. De mon côté en tant qu’enseignante, l’instant le plus difficile a été de leur lire la lettre du professeur de philosophie Jean Jaurès. »