Avec l’affectation de deux policiers au sein de l’équipe, la brigade peut désormais verbaliser stationnements abusifs, dépôts sauvages et toutes les formes d’atteinte à l’environnement et à la qualité de l’espace public.

Préserver le cadre de vie des Mentonnais en luttant contre toutes les formes d’atteinte à l’environnement et à l’espace public. Tel est l’objectif de la brigade de l’environnement de la police municipale de Menton, police de proximité.

Ses missions ? Lutter contre le stationnement abusif, les dépôts sauvages, les déjections canines… Mais aussi intervenir en cas de dégradation de l’espace public, faire appliquer l’interdiction de brûlage et d’écobuage, etc.

L’arrivée de deux policiers municipaux constitue un plus pour cette unité spécialisée dans le respect de l’environnement avec des pouvoirs de constatation et de verbalisation plus importants.

L’équipe, intégralement composée de volontaires avec un véritable engagement pour la cause environnementale, a pris ses fonctions au mois de juin dernier.

Sa première mission ? Une campagne de prévention auprès de la population mentonnaise. Car la préservation de notre cadre de vie est bel et bien l’affaire de chacun d’entre nous.

« Allô encombrants »

Au fil des jours, la brigade est donc allée à la rencontre des commerçants, des entreprises et des particuliers – 673 prises de contact et 55 rappels à la réglementation – pour les sensibiliser à la lutte contre les incivilités : ramasser les déjections canines de son animal, jeter ses sacs d’ordures ménagères dans un container ou dans un point d’apport volontaire au lieu de les abandonner à même le sol ou contre une poubelle.

Un bon moyen d’éviter les goélands et leur appétit féroce !

Plier et ranger ses cartons avant de les déposer devant sa devanture afin que des dépôts d’immondices ne viennent pas s’y ajouter. Porter ses vieux meubles, ses appareils ménagers usagés à la déchetterie plutôt que de les sortir sur le trottoir, ou appeler le service « Allô encombrants » de la Communauté de la Riviera française (CARF) qui collecte gratuitement les encombrants…

Toutes ces actions sont autant de gestes simples, accessibles à tous et nécessaires à la préservation de l’environnement. Et respectueuses de notre cadre de vie. Depuis le mois de septembre 2019- date de la mise en place de la verbalisation – la brigade a signifié 212 procédures dont 81 procès-verbaux à sanction immédiate dans le cadre de la lutte contre les incivilités.

Stationnement abusif

La brigade de l’environnement assure également le suivi des enlèvements de voitures épaves et ventouses. « Depuis le début de l’année, nous avons libéré 227 emplacements. Un record, déclare Pierre Boutillon, directeur de la police municipale de Menton. L’objectif de la Ville n’est pas de sanctionner, mais de rendre l’espace public aux usagers. »

Ainsi, pour l’année en cours, 227 véhicules abusifs et épaves ont été enlevés et détruits par la police municipale. Un chiffre en augmentation par rapport aux années précédentes dû, entre autres, à la mise en place du stationnement résidentiel dans les vallées du Borrigo et du Careï ; lequel a permis d’en évacuer plusieurs dizaines.

Pour information, nous rappelons que la CARF met également à disposition un service gratuit de destruction d’épaves auprès du Garage de l’autoroute, délégataire de service public choisi par la CARF pour le service de mise en fourrière. « Il s’agit d’une procédure d’abandon volontaire de véhicule, détaille le directeur de la police municipale. La démarche est simple : les propriétaires doivent se présenter au Garage de l’autoroute munis de leur carte-grise et de leurs papiers en règle. Cette procédure évite les frais de mise en fourrière, de gardiennage et de destruction. »

Police municipale
Rue Saint-Charles
04 92 10 50 50
7j/7 et 24h/24