« Il ne s’agit pas de dire non mais de gérer au cas par cas suivant la jauge du public et la localisation », expliquait Alain Riquet, Directeur général des services, lors de la réunion qui s’est déroulée en présence des directeurs d’écoles primaires, des présidents d’associations de parents d’élèves (APE) et de Robert Cherbetdjian, président de l’Office central de la coopération 06 (OCCE).

Dans le contexte du plan Vigipirate sécurité renforcée risque d’attentat, si la manifestation s’apprête à recevoir plus de 500 personnes, une demande doit être adressée au préfet qui validera ou non le projet. En dessous de ce nombre, la kermesse peut avoir lieu si toutes les conditions de sécurité sont réunies. Les familles seront donc prochainement informées des décisions prises au sein de chacune des écoles. Par ailleurs, les consignes prioritaires sont de venir sans sac à dos et muni de l’invitation. Une fois entré, toute sortie de l’établissement sera définitive. Enfin, rappelons que les parents restent responsables de leur(s) enfant(s) lors d’une kermesse.