Le 30 avril place Kœnig, les visages des élus et personnalités invitées étaient graves, empreints d’émotion à l’écoute du message prononcé par Mireille Jourdan, présidente de la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes.

« Comme chaque année ce dernier dimanche d’avril est consacré à la journée du souvenir des victimes et héros de la Déportation. La tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine doivent rester présents dans les mémoires. Il faut, sans relâche, répéter que cette célébration n’est pas uniquement tournée vers l’histoire mais bien vers notre présent et notre avenir. La dénonciation du nazisme n’a de sens que si elle s’accompagne d’un combat acharné, sans la moindre compromission, contre les formes actuelles de résurgence de cette idéologie de mort (…)  La journée du souvenir nous donne donc l’opportunité de concrétiser notre hommage en lançant un appel pour que tous les efforts soient poursuivis afin de donner son plein sens à la devise de la République : liberté, égalité, fraternité ».

La Gerbe de la Ville fut ensuite déposée par Jean-Claude Guibal, Député-Maire, celle de l’Union locale des associations de combattants du mentonnais par le colonel Claude Fouché, René Gaulon, ancien déporté, Mireille Jourdan et Madeleine Symoens, veuve d’ancien déporté. La gerbe du Conseil départemental par Colette Giudicelli, Sénateur et vice-présidente du Département, représentant Éric Ciotti, président.

Le chant des Marais, le chant des Partisans et la Marseillaise ont clôturé cette cérémonie de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, adoptée par la loi du 14 avril 1954.

Les photos de la cérémonie