Depuis les intempéries qui ont touché notre territoire entre novembre et décembre derniers, les services de la Ville de Menton, de la Communauté de la Riviera française (CARF), du Département des Alpes-Maritimes et du Syndicat mixte pour les inondations, l’aménagement et la gestion de l’eau (Smiage) sont à pied d’œuvre pour rétablir la circulation et sécuriser les biens comme les personnes.

Quatre étapes dans leur action quotidienne sur le terrain :

1. Dès le lendemain des pluies diluviennes qui se sont abattues à Menton, les amas de terres et de boues ont été repoussés afin de libérer et de sécuriser les voies, les accès et les routes entravées.

Autant de travaux qui ont nécessité des opérations de tronçonnage d’arbres, de mise en sécurité des réseaux d’éclairage public, ainsi que la prise de mesures de protection pour contrer ou plutôt retenir d’éventuelles nouvelles coulées de terre comme sur la RD 2566.

Cette première phase a ainsi permis la réouverture de l’avenue de l’Orméa, de la route des Cabrolles ou encore de la corniche Paradis.

2. Depuis la réouverture des voies, l’ensemble des services et des entreprises intervient désormais dans les vallons énormément entravés par les écoulements de boues et de terres qui ont notamment obstrué la totalité des ouvrages hydrauliques.

L’urgence répond au risque important de voir, à la moindre pluie, de nouvelles inondations et de nouvelles coulées se produire.

Afin d’éviter de tels phénomènes, ce travail de reconstruction, de réparation et de curage, d’ampleur et peu visible, concerne l’intégralité du bassin versant et est aujourd’hui en cours d’achèvement.

En parallèle, des travaux sont entrepris sur le bord de mer et, à Monti, la sécurisation du site impacté par l’éboulement de fin novembre est en cours.

Le 2 janvier dernier, des filets de protection ont d’ailleurs été héliportés sur place.

3️. Avec la fin de cette seconde phase d’intervention, une nouvelle étape devrait démarrer en milieu de semaine prochaine avec l’évacuation complète et la mise en décharge des amas de boues et de terres jusqu’alors repoussés sur le côté des voies.

Dans la foulée, les voies seront nettoyées.

4️. La commune et tous ses partenaires mènent actuellement des études afin d’évaluer et d’adapter nos dispositifs de protection aux événements météorologiques de plus en plus violents et répétés.

A Monti, dès que les importants travaux de sécurisation sur la partie haute du pan de montagne seront suffisamment avancés, une voie de circulation sera rétablie d’ici au printemps par les services du Département et les derniers travaux seront réalisés sur la partie basse de l’éboulement.