Pour sa douzième édition, le Forum de l’emploi a une nouvelle fois démontré tout l’intérêt, pour les demandeurs d’emploi et les employeurs, de se rencontrer.

En lançant la première édition du Forum de l’emploi en 2008, la Ville, à la demande de Jean-Claude Guibal, s’engageait à accompagner du mieux possible les Mentonnais dans leur recherche d’emploi. Onze ans plus tard, cette manifestation est non seulement devenue un rendez-vous attendu de tous mais elle a su prouver son importance auprès des demandeurs d’emploi, bien entendu, mais aussi et surtout auprès des employeurs. Les derniers chiffres parlent d’eux-mêmes.

Lors du 12e Forum, qui s’est déroulé au palais de l’Europe le mercredi 13 mars, plus de 2 500 personnes sont en effet venues rencontrer les 80 entreprises présentes et découvrir les 825 offres d’emploi proposées.

Un record ! Pour les partenaires de cet événement, au premier rang desquels Initiative Menton Riviera, la Mission locale Est 06 et Pôle Emploi, l’intérêt de participer n’est plus à démontrer. « C’est un très bel événement avec de très nombreux employeurs qui représentent différents secteurs : le tourisme, les métiers de la vente, l’artisanat, les services d’aide à la personne ou encore l’hôtellerie », confirme Gildas Brieau, directeur du Pôle Emploi de Menton.

Des contacts directs

Les employeurs se joignent, eux aussi, à ce concert de louanges en confortant le fait, comme le souligne l’un d’eux, que « le forum est aujourd’hui essentiel pour rencontrer directement des professionnels qui sont à la recherche d’un emploi » et « prouver par là-même que le chômage n’est pas une fatalité ».

Même constat chez les demandeurs d’emploi. Pour sa première venue, Sarah, une Mentonnaise qui recherche un job dans le secteur de l’hôtellerie, repart soulagée : en quelques minutes, elle a réussi le tour de force de décrocher plusieurs entretiens d’embauche.

Une satisfaction partagée par 80% des participants !

La recette de ce succès est simple : « Nous avons souhaité que ce salon se fasse de manière directe. En l’occurrence, qu’il y ait face à des jeunes ou des moins jeunes en recherche d’emploi, des entreprises et des employeurs qui en proposent », reconnaît Jean-Claude Guibal, Maire de Menton, avant d’ajouter : « Ce que nous en attendons aujourd’hui, c’est que cela donne aux demandeurs la conviction qu’ils ne sont pas oubliés, qu’ils ne sont pas abandonnés, qu’il y a des emplois sur notre territoire. » Et cela marche !