Afin de limiter les risques de propagation d’incendie dans des zones exposées, particulièrement aux abords des forêts, il est obligatoire de débroussailler pour réduire les matières végétales de toute nature susceptibles de prendre feu. Dans les Alpes-Maritimes, l’arrêté préfectoral du 10 juin 2014 oblige chaque propriétaire à débroussailler à 50 mètres de son habitation, et à 10 mètres de part et d’autre des voies privées y donnant accès, y compris sur les propriétés voisines si nécessaire.

Si un terrain voisin se trouve dans votre périmètre de débroussaillage, le propriétaire ne peut s’opposer à ce que vous y procédiez, à vos frais, sur sa propriété. Il peut aussi réaliser lui-même les travaux. S’il refuse l’accès à sa propriété, les opérations sont à sa charge. Le débroussaillage étant obligatoire, s’y soustraire expose le contrevenant à une amende administrative pouvant aller jusqu’à 30€ par mètre carré non débroussaillé. Il faut l’effectuer de préférence avant le 1er juin et au plus tard avant le 1er juillet.

En cas d’incendie, appelez le 18 depuis un poste fixe ou le 112 depuis un portable, et restez calme. Donnez votre nom et votre adresse précise, le quartier ou le lieu-dit du départ du feu. Indiquez le meilleur itinéraire pour y parvenir au plus vite. Précisez la couleur de la fumée, le type de végétation qui est en train de brûler et l’importance du sinistre, et communiquez votre numéro de téléphone pour que les sapeurs-pompiers puissent vous rappeler s’ils ont besoin d’un complément d’information.

Enfin, rappelons que le brûlage des herbes issues du débroussaillage, et seulement elles, est possible du 1er octobre au 30 juin, de 10h à 15h30, par vent de moins de 20km/h et sous une surveillance constante.

Le brûlage de déchets verts (feuilles mortes, tontes et tailles…) est quant à lui interdit toute l’année. Ces résidus doivent être portés en déchèterie sous peine d’une contravention pouvant aller jusqu’à 450€.