Depuis son ouverture le 27 mars dernier, l’ancienne école des Moulins résonne de nouveau de rires et de pleurs d’enfants. Plus spécifiquement de la joie de vivre de tout-petits puisque l’école a été transformée en un Établissement d’accueil de jeune enfant. Crèche qui vient d’être inaugurée par la Ville et plusieurs de ses partenaires financiers.

Si les « Contes du Chat perché » de Marcel Aymé ont fait (et font encore) le bonheur de multiples petits lecteurs, la nouvelle et quatrième crèche communale dénommée « Chat Perché » fait le bonheur de 25 tout-petits depuis le 27 mars dernier. « Nous sommes sur le lieu où sont apparus au XVe siècle les premiers moulins à huile qui appartenaient au prince de Monaco. Et je vous rappelle qu’ici même, des générations de petits Mentonnais ont usé leur fond de culotte sur les bancs de l’école des Moulins. Je salue les élèves et professeurs qui sont parmi nous et la mémoire de ceux qui ne sont plus », déclarait Patricia Martelli, adjointe et vice-présidente du CCAS, lors de l’inauguration qui s’est déroulée le 26 avril en présence du Député-Maire, d’élus et de personnalités officielles, dont Colette Giudicelli, Sénateur et vice-présidente du Département qui représentait à ce titre Éric Ciotti, et Danièle Desens, présidente du conseil d’administration de la Caisse d’allocations familiales des Alpes-Maritimes (CAF). Mais aussi directeurs de service et agents municipaux ayant participé à la création de la structure ainsi que des parents et leurs pitchouns bien sûr !

Des murs blancs et un sol vert, un escalier et un ascenseur. Un office de remise en température afin d’y faire réchauffer les repas livrés par la société Sodexo. Tout a été pensé par l’architecte Frédéric Beeckmans pour que le bâtiment puisse recevoir « les adultes au rez-de-chaussée et les tout-petits au premier étage », précise Marjorie Jacob, coordinatrice du service Petite enfance.

Réalisés entre les mois de juin et octobre 2016, les travaux de réhabilitation ont permis de créer une surface intérieure de 197m2 où une pompe à chaleur alimente le plancher tandis que la climatisation est prête à fonctionner dans le dortoir et dans l’espace dédié aux jeux et aux repas. Sans oublier la fameuse pataugeoire qui fait le bonheur de ces « petits qui vont pousser dans du terreau mentonnais », renchérit un brin malicieux Jean-Claude Guibal. Quant à la cour extérieure de 92m2, celle-ci est agrémentée d’un sol souple, d’une pergola et d’une banne.

Entièrement réhabilité, cet édifice est désormais sécurisé et adapté à l’univers de la petite enfance, c’est-à-dire à l’éveil à la vie en toute sérénité. À ce sujet, l’éveil des sens est le projet éducatif de ce nouvel Établissement d’accueil de jeune enfant (ÉAJE) du Centre communal d’action sociale (CCAS). Agréé pour 20 berceaux, le « Chat Perché » accueille 25 pitchouns âgés de 12 à 36 mois. La structure fonctionne du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30 avec une équipe dynamique constituée de Marinette, responsable et directrice infirmière, Céline, éducatrice de jeunes enfants, Béatrice, auxiliaire de puériculture, Patricia, agent de la petite enfance, Manuela, auxiliaire de puériculture et Angela, agent d’accueil.

Actuellement 216 enfants sont inscrits au sein des crèches collectives et 91 sont sur liste d’attente. Pour le Député-Maire il faut nécessairement « poursuivre la création d’équipements dédiés aux jeunes enfants notamment dans le secteur du Borrigo et du Haut-Careï. À Menton, le nombre de naissances y est élevé depuis l’an 2000 et ne faiblit pas. Cette natalité dynamique nous lance un véritable défi que nous nous devons de relever en réalisant de petites unités de proximité dans chaque quartier ».

Des structures qui seront également appelées à porter le nom d’une expression enfantine car s’adressant aux tout-petits « elles se doivent d’évoquer l’univers de l’enfance et le site sur lequel elles prennent vie ». Ceci explique pourquoi la nouvelle crèche communale s’appelle le « Chat Perché » !

Le projet de réhabilitation, d’un montant de 573 000€, a été mené par le service des Bâtiments communaux. Il a été financé par la Ville et la Communauté d’agglomération de la Riviera Française (CARF) et subventionné par :

  • CAF 188 000€
  • Région 45 833€
  • Département 45 833€

Le mobilier, l’office et les équipements ont été financés par le CCAS pour un montant global de 65 000 €.

Les photos de l’inauguration

CCAS
Service Petite enfance
04 92 41 76 48