« Cap Riviera ». Un nom qui fait rêver et un « projet qui correspond à l’écriture architecturale traditionnelle de Menton », soulignait le Maire Jean-Claude Guibal le 22 juillet, à l’occasion de la pose de la première pierre de cet ensemble immobilier moderne qui sera livré au cours de l’été 2019. Ensemble qui sera composé de 117 logements neufs et de 12 logements réhabilités dans l’hôtel Edward’s, de commerces en rez-de-chaussée et de 181 garages sur 3 niveaux de sous-sol. « Ce site est le fruit d’un remembrement de 6 parcelles, initialement toutes bâties et occupées par divers propriétaires ou locataires, avec lesquels il nous a fallu trouver des accords pour libérer les lieux et acquérir les immeubles. Ces négociations ont pris plus de dix ans. Aujourd’hui, nous disposons d’un permis de construire définitif car entièrement purgé de tout recours et validé par les tiers et l’administration », expliquait Alain Paget, président du groupe Progereal.

Une architecture élégante

Situé à l’angle des avenues de Sospel et Riviera, ce projet mixte de 129 logements comprendra 39 logements sociaux en démembrement de propriété. Le bâtiment avenue de Sospel sera constitué de 7 étages, l’édifice avenue Riviera de 6 étages et l’immeuble impasse des Cabrolles de 5 étages. Comme le précise Jean-Michel Wilmotte, architecte du projet : « Articulés autour d’un cœur d’îlot végétalisé et de nombreux espaces extérieurs, les trois bâtiments ont été pensés à l’échelle du quartier, avec la volonté de valoriser le paysage urbain, grâce notamment à l’ajout d’une peau vitrée à l’angle du premier bâtiment. L’objectif de ‘‘Cap Riviera’’ n’est pas seulement de répondre à un besoin (réel) en logements mais de s’inscrire durablement dans un contexte, au moyen d’une architecture marquante. »