L’événement musical de Menton est à la fois l’un des plus anciens de France et l’un des plus célèbres au monde. Des artistes illustres s’y sont succédé, et des jeunes talents s’y sont révélés. Voici le programme de l’édition 2017. Musique !

Comme chaque année, le Festival de musique de Menton est une parenthèse musicale exceptionnelle, qui vient enchanter l’été dans la cité. Du 29 juillet au 13 août, il déroulera sa partition pour la 68e édition, entre l’esplanade Francis-Palmero et le parvis de la basilique Saint-Michel Archange. Une magie qui opère comme au premier jour.

Aux origines d’une mélopée

12 août 1949. André Böröcz, artiste hongrois qui a rejoint Paris après la guerre, est en visite estivale à Menton. Au détour d’une ruelle dans la Vieille-ville, il découvre le parvis Saint-Michel suspendu entre ciel et mer. D’un poste de radio s’échappe le son d’un violon. Le temps se fige, instant parfait. Ce moment, presque légendaire, a été maintes et maintes fois conté et rejoué. Nous le revivons année après année, depuis près de sept décennies et encore à compter du 29 juillet.

Trois actes pour un prélude

C’est une sorte de tradition : le Festival est annoncé chaque année par un concert de pré-ouverture, en prélude aux trois actes majeurs qui vont le rythmer : le « In » avec les concerts du parvis et du musée, le « Off » et les masterclasses. Pour la 68e édition, ce premier spectacle sera donné sur l’esplanade Francis-Palmero par le quatuor Pagagnini. Un moment délirant, mêlant musique classique et humour décalé, à partager gratuitement le vendredi 28 juillet dès 21h30.

Les grands interprètes

Le Festival de musique de Menton est, avant tout, mondialement connu pour les immenses artistes qui s’y succèdent. Cette année encore, le programme sera grandiose avec la présence de Fazil Say, accompagné de la Hong Kong Sinfonietta dirigée par Yip Wing- Sie (29 juillet) ; suivront Renaud Capuçon and Young Friends pour un trio avec piano (31 juillet), un récital de piano par Christian Zacharias (1er août), un opéra en version concert avec l’ensemble Matheus, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi (2 août), une « Noche Tango » pour les 50 ans de carrière de Juan José Mosalini (4 août). Mais aussi Christian Tetzlaff et Leif Ove Andsnes et leur duo violon-piano (5 août), un quintette avec clarinettes avec Jörg Widmann et le quatuor Hagen (8 août), Lars Vogt et le Royal Northern Sinfonia et l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven – acte II (10 août) et un récital piano par Nelson Freire (12 août). Le 13 août, la mezzo-soprano Marie-Nicole Lemieux et l’orchestre Il Pomo d’Oro sous la direction de Maxim Emelyanychev auront le plaisir de clore le Festival avec des airs d’opéra de Vivaldi en hommage à Anna Girò.

Un festival de talents

Ce n’est pas tout. Le musée Jean Cocteau collection Wunderman accueille, quant à lui, de jeunes artistes qui n’en sont pas moins extrêmement talentueux, pour une série de concerts (31 juil. et 1er, 3, 4, 6, 9 et 11 août) à 18h. Parmi eux, Kit Armstrong, Alexandra Conunova et Michail Lifits, Alexander Sitkovetsky et Wu Qian, Emmanuel Ceysson… Les mélomanes profiteront également d’intermèdes musicaux gratuits sur l’esplanade Francis-Palmero, les 28 juillet, 3 et 7 août, dans le cadre d’un Festival « Off » qui proposera aussi et plus largement des concerts intimistes au square des États-Unis, des expositions, des conférences, et même des visites guidées avec des guides-conférenciers du service du Patrimoine. Enfin, l’événement n’oublie pas la tradition avec la messe du Festival, dimanche 6 août à 10h30 à la basilique Saint-Michel Archange, portée par le trio Goldberg.

Retrouvez le programme complet du Festival de musique sur www.festival-musique-menton.fr ou sur l’application mobile du festival.

Informations et billetterie
Office de tourisme – 8 avenue Boyer 04 92 41 76 76